Obtenir un crédit sans contrat de travail : est-ce possible ?

Disposer d’un contrat de travail, d’un CDI en particulier, est un critère important lors de l’octroi d’un prêt. Ce contrat constitue en effet une certaine garantie pour les organismes prêteurs. Et ces derniers tendent à privilégier les emprunteurs en CDI au détriment de ceux en CDD, en intérim ou indépendants. Ce qui mène à croire qu’il n’est nullement possible d’obtenir un prêt sans CDI, ce qui n’est pourtant pas forcément le cas dans la pratique.

Le CDI : indispensable à l’obtention d’un prêt ?

Le CDI assure à l’organisme financier que l’emprunteur dispose d’un emploi stable lui procurant un revenu stable. Le prêteur considère donc le montant des revenus de l’emprunteur comme un  indicateur fiable sur lequel il peut se baser dans la détermination des éventuels risques encourus.

Cependant, il est tout à fait possible qu’une personne en CDI voit son prêt refusé. Cela peut notamment s’expliquer par une mauvaise gestion de ses finances (incidents de paiements, découverts) ou par une insuffisance d’apport personnel et de garanties par rapport au montant à emprunter. Par contre, une personne disposant de revenus stables, d’apport important et d’une garantie considérable (caution ou hypothèque) peut très bien obtenir un crédit, et ce sans avoir un contrat de travail.

Quels sont les prêts accessibles sans CDI ?

Il faut noter que les établissements financiers proposent désormais des offres destinés aux personnes en situation précaire et sans contrat de travail. La banque se met alors à considérer des paramètres autres que le CDI pour déterminer la solvabilité de l’emprunteur. Il peut s’agir entre autres de l’atteinte d’un certain volume horaire de travail par mois, d’autres revenus (locatifs, rente) ou d’échéances de remboursements.

A l’issue d’un examen de dossier approfondi, la banque peut juger certaines personnes sans CDI solvables. Et ces dernières ont de très grandes chances d’obtenir des prêts à la consommation (achat de véhicule, travaux, imprévus). Il est par contre très difficile de se voir obtenir un prêt immobilier sans CDI étant donné que le montant en jeu est assez conséquent. Néanmoins, d’autres critères peuvent entrer en compte et changer la donne.

Les autres alternatives de financement

D’autres options de financement innovantes ont été mises en place en vue de venir en aide aux personnes en difficulté financière. On compte notamment le prêt entre particuliers qui est une sorte de prêt personnel rapide en ligne. Il a l’avantage de présenter des démarches simplifiées et des taux réduits par rapport aux crédits traditionnels. Le microcrédit social est également une solution adaptée aux emprunteurs sans contrat de travail. Il permet notamment de disposer de fonds dans l’immédiat afin de répondre à une urgence. Les taux sont extrêmement faibles (4% maximum) et l’emprunteur est appuyé par un référent dans sa démarche.

Par ailleurs, il existe également des dispositifs d’aide destinés à certaines catégories de travailleurs dans leur recherche de financement. C’est notamment le cas du FASTT ou fonds d’action sociale du travail temporaire a été mis en place dans le but d’aider les travailleurs temporaires dans leur accession aux prêts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *