L’assurance Incendies Accidents et Risques Divers

L’assurance Incendies Accidents et Risques Divers est un incontournable en entreprise. Voici quelques principes de base et quelques astuces.

Essai de définition

Le type d’assurance Incendies Accidents et Risques Divers est incontournable dans le milieu professionnel. En principe, il permet de couvrir tous les dégâts sur les biens de l’entreprise après un sinistre. Par exemple, un incendie dans le dépôt de stock, détruisant la moitié des marchandises destinées à la vente. Le souscripteur put ainsi activer son contrat d’assurance. D’habitude, c’est le parc de véhicules de la société qui est soumise à cette assurance. Cependant, elle est d’une envergure plus élargie. Elle peut concerner les biens immobiliers, les matériels, les équipements divers, tout comme les travaux dans l’enceinte de l’entreprise… Le plus important, c’est avant tout réviser le contrat autant de fois que possible. Cette mise à jour est nécessaire d’autant que les types de catastrophes sont parfois imprévisibles.

Pour la procédure de souscription, l’assurance IARD suit les mêmes principes que toutes les assurances. D’abord, il faut que le client cadre bien ses besoins. Ensuite, il les évalue par rapport à ses possibilités financières. Il combine le tout avec la totalité des biens à assurer. Le but est de ne pas payer des garanties inutiles. Enfin, il est temps de faire l’évaluation des biens. Une étape cruciale, il faut noter les plus importants comme il faut bien préciser les moindres détails. Ce travail demande du temps. Autant faire des contre vérifications si c’est nécessaire. Toute cette méticulosité est nécessaire quand l’assurance va évaluer le dossier du souscripteur. Un document précis et concis, c’est déjà un avantage pour les négociations.

Astuces pour l’assurance Incendies Accidents et Risques Divers

Quel que soit le secteur d’activité, le risque commun à toute entreprise reste l’incendie. Tous les spécialistes se l’accordent. Pour avoir une position de faveur durant les négociations, il faut agir en amont. La société doit posséder des mesures de sécurisation bien aux normes. Il va de soi que dans un secteur risqué, la compagnie sera très stricte sur ces points. Quel type d’extincteur est utilisé ? Combien il y en a ?… Tout cela compte pour fixer le coût de la police. Et bien sur, plus le secteur est exposé aux risques, plus les prix augmentent. Donc, pour alléger la facture, autant mettre tous les atouts en poche pour le client. L’autre moyen d’amadouer l’assureur est d’être un client fidèle.

La fidélité est toujours un bon argument dans les négociations de contrat

Mais avec le changement climatique, la donne est aussi en train de changer dans le secteur de l’Assurance Incendies Accidents et Risques Divers. Les risques d’inondation sont de plus en plus considérés. Les phénomènes et leur ravage de ces dix dernières années tendent à le confirmer. Ces quelques astuces se complètent avec les différentes déclarations à faire. Surtout après la signature du contrat. Quand des changements sont effectués dans l’entreprise, il faut les signaler. Si jamais ils ont des liens avec les clauses du contrat d’assurance. C’est très important car en cas de sinistre, un changement non déclaré pourrait être préjudiciable pour le dédommagement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *